Road Trip au Québec #1 : La ville capitale

Jours 1 et 2 : Voyage et Québec Ville

 

Salut copain voyageur ! Tu n’imagines pas à quel point nous sommes heureux de te retrouver ici !

Oui, nous sommes heureux, car nous allons enfin commencer à te raconter notre voyage au Québec, te faire partager nos expériences, nos coups de cœur, nos visites, nos rencontres… et cela nous permet, à nous aussi, de nous replonger dans ce voyage incroyable qui restera l’un des plus marquants de notre vie, à coup sûr.

Nous allons donc partir pour la première étape de ce très bon trip 😉 Nous te parlerons de nos deux premiers jours, entre avion, voiture, bateau, marche à pied, supermarché …

Allez, on commence tout de suite !

Jour 1 :  Paris –>Montréal –>Québec

La nuit a été bonne et remplie de rêves incroyables sur un pays lointain, au delà d’un océan, un pays coloré d’accents, de lumières et de couleurs. Au son du réveil, nous ouvrons tous deux les yeux et un sourire commun nous prend.

-« C’est aujourd’hui ! »

-« Oui ! »

Oui, car dans quelques heures nous monterons les marches menant à la carlingue de l’Airbus 330-300 d’Air Transat, nous nous installerons aux places 45 F et G, nous nous ferons une joie de n’avoir personne en H et personne aux rangées 46/47/48. Puis les deux moteurs Rolls Royce trent 772 se mettront à vrombir dans un son retentissant comme le début d’un voyage extraordinaire. Enfin, les 200 tonnes de l’appareil, lancées à plus de 250 km/h, se soulèveront, tout comme nos deux cœurs battants la chamade de se savoir en route pour notre paradis : le Québec !

Après nos 7h30 de vol, un peu de lecture, un bon film et un repas bien dégueu’ comme il faut 🙂 Nous voilà arrivés à l’aéroport Pierre-Eliott Trudeau de Montréal. Petit passage par la douane, où un certain Mr Boudin nous accueille, non, pas avec des pommes … mais avec un interrogatoire sur notre séjour 😉 On évite bien sûr de lui faire la blague et passons sans encombres. Lorsque l’on arrive à la récupération des bagages, nos deux valises défilent déjà sur le tapis. Nous les mettons vite fait bien fait sur le chariot et prenons la direction du centre de location de voiture. 15 minutes d’attente et nous chargeons le coffre de notre Toyota Corolla (moche mais pas chère) et prenons la route pour Québec 🙂

Comme nous suivons toujours les conseils que l’on te donne 😉 , nous sommes partis sans GPS (référence à l’article « organiser son voyage au Québec » à lire en cliquant ici ) Résultat ? Nous avons un peu douté, avons un peu cherché, un peu maudit les travaux … mais avons fini par retrouver l’autoroute 20 et avons tracé direction la ville Capitale. L’occasion de se refaire l’oreille au parlé Québécois grâce à la radio et de piquer un petit somme pour Camille au son des balades aux accents de la belle province 😉

Au passage, petit aparté …  Non, les Québécois n’ont pas d’accent ! Non non non et encore non ! Ok !? Se sont les français qui en ont un et pas l’inverse. On ne l’invente pas … c’est une vérité historique ! Le Français Québecois est le Français que l’on parlait en France au 16ème siècle, lorsque Jacques Cartier découvre le Québec. La France perdant plus tard sa souveraineté dans la région, à l’avantage des english, il n’y eu donc plus de contact linguistique entre le Québec et la France. Les deux langues évoluèrent donc chacune de leur côté, et se sont les Français qui modifièrent petit à petit leur diction afin de prononcer toutes les syllabes et toutes les lettres ! On te conseille de cliquer ici pour regarder une petite vidéo bin bin  fun expliquant tout ça 😉    

Tu l’auras compris, on ne rigole pas avec le mot « accent » au Québec ! Et justement, après 2h30 de route nous y voilà à Québec ! Sortie d’autoroute pour la 3ème avenue Ouest et notre premier Airbnb du voyage. Et là, accroche toi copain voyageur parce qu’on a un super bon plan pour toi !

Mais d’abord, il faut répondre à plusieurs critères … D’abord, il faut être certain que tu aimes les choses originales. Ensuite, il faut que tu ne voyages qu’à deux. Assure toi aussi de ne pas être rétissant aux bikers. Pour continuer, il faut t’assurer d’être prêt à rencontrer une personne avec un grand cœur et une belle âme. Si tu réponds à tous ces critères (et on en doute pas !) alors l’Airbnb « Le Garage » est fait pour toi !

Oui oui, on te propose de dormir dans un garage ! Tu dois te dire : « ça y est ! ils ont pété un câble Le Bon Trip… ». Loin de là ! Effectivement, tu dormiras dans un garage mais totalement équipé et d’une propreté irréprochable (on a hésité à manger par terre et puis on s’est dit que les assiettes c’était quand même plus civilisé lol). Tout y est parfait et particulièrement la décoration qui te plongera dans une véritable ambiance d’atelier mécanique de la route 66, tout en restant d’une belle élégance. Cet atelier de rêve est l’oeuvre de Lyne, une vraie bikeuse ! Un petit bout de femme qui enfourche des Harley dans l’Ouest des USA durant 6 mois de l’année. Un petit bout de femme mais qui sait t’accueillir grandement ! Ainsi, tu trouveras dans le frigo de quoi étancher ta soif (des bières) et sur la table de quoi calmer ta faim (des pains aux chocolats… les chocolatines étant éliminatoires lol). Et comment qualifier la rencontre avec notre hôte autrement qu’avec ces quelques mots : simple, chaleureuse, enrichissante, intéressante, Québécoise.

 

P1000920P1000915P1000917P1000918

 

Alors ne passe pas à côté de ce joli moment chez Lyne et clique ici pour voir son fabuleux garage 😉

Une fois les affaires posées à l’Airbnb, on se dit qu’il est peut être temps d’aller chercher de quoi manger ce soir. Attention, expédition ! Tourner une bonne demi heure sans rien trouver, avec la fatigue des 24 h éveillés qui tapent un peu, entrer dans tous les dépanneurs qui se trouvent sur notre route mais qui ne vendent que des bières… et puis finalement demander conseil à une québécoise qui nous dit qu’il y a un centre commercial à deux rues de notre logement… On vous le dit : on est de vrais champions ! lol

Point linguistique: Pourquoi t’avons nous parlé de dépanneur ? Et bien tout simplement parce que c’est comme ça que l’on appelle les épiceries ouvertes tard le soir au Québec. Elles portent d’ailleurs souvent le nom de « dépanneur couche tard » et ne ferment pas avant 23h. Leur but? T’offrir des produits de dépannage : café, base alimentaire, petits équipements ménagers mais dans le cas de ceux que nous avons visité, surtout des bières 😉 … A contrario, au Québec, épicerie est le nom donné pour désigner un supermarché. Tu les trouveras dans les centres commerciaux, quand les dépanneurs se trouveront plutôt en zone résidentielle.  

Une fois notre repas du soir trouvé et avalé, nous prenons la direction de notre lit pour une nuit de sommeil réparateur.

Bonne nuit !

Jour 2 : Visite de Québec et de l’île d’Orléans

Bon matin !

Aujourd’hui le levé est matinal après une nuit très réparatrice. On prépare notre premier petit déjeuner du séjour en admirant, par la fenêtre, les premières couleurs de l’automne tombant sur Québec. Dehors il fait 5° mais le ciel est d’un bleu total et un petit écureuil noir anime notre réveil en passant juste sous nos yeux.

 

P1000921

 

Il est temps maintenant de prendre la route pour rejoindre le centre ville de Québec. 15 minutes chrono après notre départ du garage, nous sommes stationnés proche des plaines d’Abraham, à deux pas du centre historique (Cet Airbnb est définitivement top !)

La ville de Québec demande une mise en abîme particulière car c’est une cité absolument unique. Une ville qui touche en plein cœur de par son authenticité, sa beauté, son histoire. Alors avant de te décrire les lieux précis, nous voulions t’offrir le ressenti global que nous avons de la ville capitale que nous visitons pour la troisième fois, et qui pourtant, nous émerveille toujours autant. Québec est une ville « horizon ». On veut dire par là que chaque bout de rue, chaque relief, chaque virage… semble déboucher sur un nouveau monde, un nouveau théâtre. Cette ville nous fait penser à une dune … quand on se trouve derrière, on s’attend à voir la mer en montant à son sommet et pourtant, on est parfois surpris de constater qu’il reste des dunes à gravir avant de voir l’océan. Québec c’est ça ! Une surprise en chaque endroit. Cette ville est un bijou, elle est d’ailleurs construite sur le cap Diamant. Coïncidence …? On ne croit pas … 😉

Première étape de la balade donc, les plaines d’Abraham, un parc urbain de 98 ha classé aux sites historiques du Québec. Et pour cause, c’est là que le 17 septembre 1759, s’est déroulée la bataille qui provoqua la fin de la domination Française à la faveur de la couronne Anglaise. Cette bataille ne dura que 30 minutes mais vut la mort des commandants de chaque armée, Montcalm et Wolfe. Aujourd’hui, cet immense parc étale son gigantisme au cœur de la ville, c’est un poumon battant de la culture artistique de Québec. De nombreux grands artistes s’y produisent lors de festivals (Les Stones, Metallica, Madonna, Aérosmith…), c’est également en jonction des plaines que se situe le musée national des beaux-arts du Québec. On te conseille de t’y balader tranquillement à la fraîche d’un petit matin, de te mêler aux joggers, aux badauds et de profiter de l’air pur apporté par le fleuve Saint Laurent sur cette immense plaine.

 

P1000922
Les plaines d’Abraham

P1000924P1000927

 

En parlant du Saint Laurent, la balade dans Québec continue sur la promenade des Gouverneurs. Ce long trottoir en bois, est suspendu au dessus du fleuve et t’offre des panoramas magnifiques sur la rive de Lévis qui fait face à Québec, l’occasion d’admirer la valse des traversiers qui naviguent sur les eaux bleues. Ce chemin de terrasses et d’escaliers, part des plaines d’Abraham et descend jusqu’à la terrasse Dufferin où t’attend le joyaux de la ville !

 

P1000928

 

Devant nous, se dresse une silhouette massive mais aussi élégante qu’une dentelle. Des pierres de taille et des briques roses la compose, lui donnant cette puissance et ce raffinement. Le cuivre couvre ses têtes comme autant de chapeaux brillants au soleil. Nous sommes au pied de l’un des symboles du Québec : Le Château Frontenac.

Cet immense bâtiment aux allures de château fort, est sans aucun doute possible le monument le plus emblématique de la ville et certainement même de la province, voire du pays. Il faut dire que sa beauté est incroyable, raffinée et délicate, malgré son gigantisme. Son emplacement dominant sur le cap diamant, en fait une véritable couronne qui anoblit la ville de son prestigieux esthétisme.

 

P1000940

 

Il ne faut pourtant pas se méprendre… Il ne s’agit pas réellement d’un château. En réalité, le Château Frontenac est un hôtel ! Et pas des moindres ! 611 chambres… rien que ça ! Construit à partir de 1892, c’est une commande de la compagnie du chemin de fer Canadien Pacific, qui comptait grâce à ce genre d’édifice, populariser les voyages en train. Pari réussi puisque le château est aujourd’hui l’emblème de la cité.

On ne te conseillera jamais assez de contempler cette oeuvre architecturale incroyable et d’entrer faire un petit tour dans le hall qui offre déjà toute la mesure du luxe des intérieurs. Attarde toi aussi à ses pieds pour écouter les artistes de rue et admirer le paysage ouvert sur le Saint Laurent ! Le temps ici est suspendu par la beauté.

 

 

De notre côté, la promenade commence à nous ouvrir l’appétit … Nous prenons donc la direction de la rue saint Jean et d’une adresse bien connue de ceux qui aiment « se sucrer la dent ». On te fait entrer aux délices de l’érable ! Une boutique et salon de thé spécialisée dans le sirop produit depuis de l’eau de l’arbre national. On prend le temps d’une petite dégustation des trois sortes de sirop, d’un peu de thé à l’érable, de faire le choix de nos emplettes, puis nous nous offrons une petite pâtisserie (toujours à l’érable) pour caler notre faim ;-p  Tabarnak c’est pas mal bon boy ! 😉

 

 

P1000954P1000955P1000956

 

Requinqués, on décide d’aller faire un tour sur le vieux port et de découvrir deux facettes de Québec que nous ne connaissons pas encore. La première d’entre elles, grâce à la place des canotiers. Cette nouvelle aire publique a été inaugurée en 2017 et est l’endroit parfait pour admirer le Château Frontenac depuis la basse ville. De plus, cette place est un bel ouvrage d’aménagement urbain, un lieu très agréable pour se prélasser un peu au soleil. Notre seconde découverte se fera sur l’eau ! On t’a parlé tout à l’heure des traversiers reliant Québec à Lévis, ils constituent l’endroit parfait pour contempler la beauté de la ville capitale. Bon ok, le tarif est un peu exagéré avouons le ! Mais la vue depuis les ponts du bateau est à en rester bouche-bée (pense à la refermer quand même ! lol). La traversée d’une dizaine de minutes, t’ouvre grand l’horizon sur le cap Diamant et le Vieux Québec, à ne pas manquer !

FullSizeRender (3)FullSizeRender (4)

Une fois rendu de l’autre côté, il est temps pour nous de manger (oui oui encore !). Bien entendu on fait dans la diet’ avec … une poutine ! lol. Un petit repas sur le pouce commandé dans un des food trucks qui occupent la place adjacente au débarcadère de Lévis. Une expérience sympa avec une vue extraordinaire !

Après ce repas frugal… retour sur les berges de Québec pour visiter le sublime quartier du petit Champlain. Cette partie de la ville se trouve dans la basse ville et est le reflet actuel de l’influence que la France a eu sur la région lors des siècles passés. Le charme suranné des ruelles, les places faites de maisons en pierres, les glycines courant sur les façades… tout ici pourrait rappeler certains villages Normands ou Bretons. Il faut prendre son temps, se balader, entrer dans les galeries d’art et les jolies boutiques qui jouxtent les ruelles. Le Quartier appelle à la flânerie ! N’hésite pas à aller admirer la fresque qui se trouve au 102 de la rue Champlain, à découvrir la place royale et son buste de Louis XIV (dressé ici depuis 1686 !) et à monter les marches abruptes de l’escalier « casse-cou » qui remonte vers le cap Diamant. Cette partie de la ville est certainement l’une de nos préférées de par son authenticité et son ambiance !

 

FullSizeRender (5)

 

Il est maintenant temps de retourner à la voiture pour prendre la route en direction d’un petit bijou posé au milieu des flots du Saint Laurent.

On te le dit tout de suite, l’étape à venir est un incontournable pour tout visiteur de passage à Québec ! Et ce n’est pas négociable ok !? 😉 Rendez-vous donc sur les terres fertiles de l’île d’Orléans. Des terres si fertiles que Jacques Cartier l’appelait l’île de Bacchus, en raison des vignes sauvages qui y poussaient naturellement. Aujourd’hui, vignes, érables, vergers et pommeraies ont été domestiqués par l’homme, mais le paysage en est tout aussi enchanteur ! L’île est longue de 37 kms et large de 8 environ, une route côtière en fait le tour complet, offrant la pleine mesure du charme bucolique et rural du lieu. On y voit des maisons en pierres héritées des Français et la plus vieille église du pays, l’église Saint-Pierre, bâtie en 1717. A ne pas manquer, l’ascension de la tour d’observation qui se situe tout au nord de l’île et qui offre une vue incroyable sur le fleuve qui commence à s’élargir après le goulot Québécois et les massifs du Mont-Sainte-Anne et du Cap Tourmente.

 

P1000959P1000963P1000981

 

Un peu de géo et d’étymologie  😉 La ville de Québec marque l’endroit où le fleuve commence à former un goulot pour diminuer de taille jusqu’à sa source à Kingston à l’embouchure du lac Ontario. Québec signifie d’ailleurs « là où le fleuve se rétrécit » en langue Iroquoise… Élémentaire mon cher Watson ! A savoir qu’après ce goulot, finissant à l’île d’Orléans, le fleuve ne fera que s’élargir jusqu’à son embouchure, la plus grande du monde ! A cet endroit, le fleuve sera large de 48 kms et la longueur de l’embouchure sera de 370 kms! 

Comme tu le sais, nous étions au Québec en octobre, donc en plein automne et nous pouvons te dire que l’île d’Orléans est alors d’une beauté pénétrante. On y vit alors un coucher de soleil sublime ! L’astre passant derrière les reliefs de la côte, offre un ciel flamboyant se reflétant sur les flots du fleuve et habillant les arbres de feuilles de feu.

 

P1000973P1000976P1000985

 

Voilà pour cette première journée de visites dans la région de Québec ! Il est temps pour nous de rentrer nous reposer pour la journée sportive qui nous attend demain et que l’on te racontera très vite dans notre prochain article 😉

Bien sûr, nous n’avons pas fait le tour de toutes les attractions naturelles et touristiques qu’offre la ville de Québec, telles que les chutes de Montmorency que nous avions visité il y a trois ans et qui sont réellement impressionnantes (moitié plus haute que Niagara), ou encore le tour de la citadelle qui t’offre des panoramas sur le Château Frontenac… En effet, comme nous connaissions déjà bien la ville, nous avons privilégié la flânerie et nos lieux fétiches 😉

En tout cas, nous espèrons que cet article t’a plu ! On se retrouve vite sur notre Instagram et Facebook pour plus de contenus 😉 De notre côté, nous te préparons le prochain article rapidement pour continuer à te faire voyager avec nous 😉

A très vite copain voyageur !

 

 

 

 

 

 

 

Un commentaire Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s