Val de Saire : de Cherbourg à Saint Vaast la Hougue par la côte.

 

Boujouo à matin l’ami voyageur ! Non non, il n’y a pas de faute de frappe, on te dit juste un petit bonjour à la Cotentinoise 😉

 

 

Et oui, car comme promis, on est en Normandie ! Dans le beau Cotentin, et on va partager avec toi nos jolis moments de flâneries, de découvertes et de gourmandises, au fil de cet article !

Il faut d’abord que tu saches que PM est né à Cherbourg et y a passé une partie de son enfance (ouais, je suis normand, on ne peut pas avoir que des qualités … mais il y a pire… j’aurais pu être breton ! lol ). Il peut donc paraître subjectif de notre part, d’annoncer ici, que la côte entre Cherbourg et Saint Vaast la Hougue est une des plus belles de France… Et pourtant c’est la totale vérité !  Sauvage, puissante, marine … Elle est le savant résultat des éléments qui l’ont façonné.

 

Un peu d’histoire et de Géo

Il te faut d’abord savoir que cette partie de la pointe du Cotentin porte le nom de Val de Saire, héritage du fleuve côtier La Saire qui y prend source et s’y jette dans la Manche. Elle a vu naître dans ses villages des esprits remarquables, comme l’Abbé de Saint Pierre (précurseur de la philosophie des lumières) ou Alexis de Tocqueville, certainement forgés en partie par le caractère des lieux. Le Val de Saire s’étend sur la côte, à l’Est de Cherbourg. Elle est la résonance à la Hague qui, elle, s’étend à l’Ouest de la ville. On t’a d’ailleurs déjà parlé de ce coin magique de Normandie qu’est la Hague, tu peux retrouver l’article en cliquant ici !

Trois villes principales constituent le Val :

-Saint Vaast la hougue

-Barfleur

-Gatteville

Allez ! Viens avec nous, on te fait visiter tout ça !

 

Cherbourg la maritime

 

 

Notre escapade prend départ dans le centre ville de Cherbourg. La ville est connue pour avoir la seconde plus grande rade artificielle au monde ! plus de 1500 hectares… rien que ça ! Bon ok, ce n’est pas la première (battue par celle de Raf Laffan au Qatar), mais l’histoire de la nôtre date du temps du génie Vauban ! Pour bien admirer cet immense ouvrage, on te conseille de prendre un peu la route, soit vers l’Ouest en direction de Querqueville, soit vers l’Est et la plage de Tourlaville portant le nom de Collignon.

 

 

Autre intérêt majeur de la ville : La Cité de la Mer. Bon, pas de photos pour ce haut lieu touristique de la ville car on l’avait déjà visité il y a quelques années et n’y sommes pas retournés (le programme étant déjà bien rempli), mais on te laisse le lien vers leur site 😉 ici . La Cité a été aménagée dans l’ancienne gare maritime de la ville. Le bâtiment de style Art déco (si je ne me trompe…), surpasse encore de sa beauté, toutes les autres constructions Cherbourgeoises.

On voit venir ta question … « mais c’est quoi donc qu’il y a à voir dans cette cité de la mer? » LOL 😉

Et bien figure toi que tu pourras y visiter un véritable sous-marin nucléaire ! LE REDOUTABLE … Incroyable ! Tu y trouveras également des expos, des aquariums de la biodiversité des eaux normandes et l’histoire reliant le port de Cherbourg et le mythique TITANIC.

 

 

Pour finir le tour à Cherbourg, on te dira qu’il faut faire un tour sur son port et dans ses ruelles ! S’amuser à chercher le ciel de parapluies qui a été installé dans le centre ville. Se boire un petit coup dans un bar, tel un marin sur le départ. Chercher la statue équestre de Napoléon et deviner vers quoi pointe son doigt…  Et pour plus d’infos, n’hésite pas à aller jeter un œil sur: http://www.cherbourgtourisme.com/

Il est maintenant temps de monter en voiture (Simone) ! Direction la côte ! Attention on fait bien gaffe à prendre la D116 qui longe la mer 😉 On dit ça pour toi … C’est juste quatre millions de fois plus beau !

 

Tourlaville / Anse du brick

On t’en a parlé tout à l’heure, un petit passage par la plage de Collignon à Tourlaville pour admirer la Rade et pourquoi pas manger une petite frite avant de commencer un bon après-midi de visite et de bourlingue 😉

Une fois le coco bien rempli, direction le port du Becquet de Tourlaville. Un petit port niché entre deux affleurements rocheux, « les becquets », d’où son nom. Toute l’originalité du lieu tient à la digue qui protège les bateaux des flots capricieux de la Manche. Les pierres qui la constituent ont été posées à la verticale … drôle d’idée, pour un drôle de rendu !

 

 

En continuant notre route, et une fois passé le panorama majestueux de la route des caps qui surplombe la mer, on arrive à un endroit bien connu des surfeurs Cotentinois. Bon ok… c’est moins classe que surfeurs Australiens et moins Sexy que surfeurs Hawaïens… Mais les surfeurs normands, eux, ont beaucoup plus de courage ! Tu veux savoir pourquoi ? Et bien parce que l’eau est souvent bien plus froide qu’en Australie ou qu’à Hawaï ! 😀

Pour revenir au fil de notre visite, nous voici donc à l’anse du Brick ! Une très jolie crique de sable, lovée dans un berceau rocheux plongeant dans la mer. La plage de 250 mètres est prisée des habitants du coin, surtout en été.

Un peu plus loin sur la côte, se trouve le cap Lévi et son phare. Le nom de ce cap ramène aux origines de la langue normande et aux racines Scandinaves des Vikings qui peuplèrent les côtes. En effet, le nom du cap vient du mot normand « capelle » soit chapelle et du mot viking « Vik » signifiant Anse. CapelleVik –> Cap Lévi (l’anse à la chapelle).

Merci Stéphane Bern ! A vous les studios ! lol 😉

Allez, on trace la route direction le grand frisson ! (Surtout pour PM ! lol)

 

Le Phare de Gatteville

Vu le titre du paragraphe, peu de mystère …

Oui on va parler d’un phare ! Mais pas n’importe lequel ! Le phare de Gatteville-le-phare, la bien nommée. Attention, c’est parti pour des chiffres vertigineux ! Hauteur: 74,85 mètres, 11 000 blocs de granit, 7 400 000 Kg, entre 9 à 6 mètres de circonférence.

Tu le sens un peu le vertige là ? Si la réponse est non, alors attend un peu tu vas bientôt beaucoup moins rigoler ! 😉

 

 

Cet édifice impressionnant est visible à des kilomètres à la ronde depuis la route côtière. Son imposante silhouette posée sur la roche, découpe le ciel en une immense flèche verticale depuis bientôt 185 ans ! L’arrivée à son pied, force un respect profond pour le génie de construction humain.

Une fois le premier contact établi avec le bâtiment historique (depuis 2009), il est temps de passer à la billetterie pour se payer une petite ascension ! Tu devras t’acquitter de 3 euros par personne pour tenter d’atteindre le sommet 😉

Petit conseil … personnes cardiaques, peu sportives ou sujettes à un vertige incontrôlable… restez en bas! lol. On donne ce petit conseil car pour atteindre la passerelle à 70 mètres, il te faudra gravir la bagatelle de 365 marches ! Une par jour de l’année… et autant dire qu’une année ne te paraîtra jamais aussi longue que lors de la montée 😉 lol

Mais encore une fois, l’adage se justifie! Car après l’effort… Mais alors quel réconfort! La vue est à en perdre le souffle! Le paysage de la côte s’offre tout entier à tes yeux ! A cette hauteur, la mer que tu survoles presque, semble infinie et danse dans un enchevêtrement de courants incroyables. La terre, elle, donne toute la mesure de ses couleurs. La Normandie verte des légendes, est là, sous tes yeux ! On ne te cache pas que les premiers pas sont hésitants, la passerelle « basse » faisant environ 1,50 mètre de large et on ne te parle pas de la passerelle haute où tu devras longer la rampe car l’espace entre celle ci et le mur doit être de 30 centimètres environ…

 

 

Cependant, l’accès à la passerelle haute, te donne aussi la chance de pouvoir approcher de très près, le mécanisme lumineux du phare. Ces deux lampes xénon et leurs deux lentilles à quatre panneaux, ont une portée de 54 km ! Donnant au deuxième plus haut phare d’Europe, l’envergure qu’il mérite.

Le temps de redescendre est venu, et avec lui le plaisir de croiser les « montants » dans l’escalier. N’oublie pas de les décourager, c’est très drôle de voir les gens se décomposer quand tu leur lances gentiment : « Allez, plus que 200 marches! » . C’est de bonne guerre… Car on t’aura fait la même chose quand c’est toi qui montais 😉

Une fois en bas, on remonte dans le « char ». Prochaine étape pleine de charme!

 

Barfleur

Si la Manche ne devait être symbolisée que par un seul village, ce serait Barfleur ! Sa plus petite commune (60 hectares). Paisible, bien que très visitée en été ; maritime, grâce à ses pêcheurs et à son port charmant et historique, de par Guillaume le Conquérant ; Barfleur est un des lieux préférés de tout bon Manchot qui se respecte.

 

 

La promenade sur le port fleure bon l’air marin et garde l’authenticité de ce qu’a été la vie d’un petit port de pêche Normand de par le passé. Les pêcheurs débarquent leurs prises du jour à vos pieds, démêlent leurs filets sur le quai, dans un jeux de casse tête chinois qui te paraîtra insoluble ! Ici, les marins ont une spécialité : la moule! Une variété porte même le nom des lieux : la blonde de Barfleur.

En arrivant au bout du quai, aux abords de l’église Saint Nicolas, se trouve, fixée sur un rocher, une plaque commémorant l’embarquement pour l’Angleterre, depuis Barfleur, de Guillaume Le Conquérant. Celui qui deviendra, quelques mois après son départ, Roi d’Angleterre ayant défait Hérold à Hastings.

 

 

Depuis cet endroit, tu pourras rejoindre les ruelles qui serpentent sur l’arrière des maisons du port. Profite des petites cour fleuries et du style purement normand des maisons aux façades ramassées faites de pierres bleues.

L’endroit en a charmé plus d’un! Parmi lesquels, le célèbre peintre Paul Signac ou le critique gastronomique Jean-Luc Petitrenaud.

Difficile de quitter ce si joli coin, mais reprenons la route en direction de la ville suivante et du repas de ce soir !

 

Saint Vaast la Hougue

On entend déjà… « non mais c’est quoi ce nom? » , « Et sinon c’est comment que ça se prononce ?? » LOL 😉

On va t’aider ! Pour commencer, on oublie la prononciation à la Parisienne qui donne Saint Vaste la Hogue! On dit Saint « VA » et on prononce Hougue normalement ! Merci d’avance 😉

Saint Vaast, comme on dit ici, est la dernière ville importante du Val de Saire. C’est ici que se jette, dans la Manche, le fleuve côtier. Le port est le principal point de ralliement des badauds ; c’est aussi le poumon économique de la ville. Les énormes chalutiers côtoient les plaisanciers et les parcs à huîtres visibles à marée basse. Le bord de mer est très animé en général, en effet, nombre de Cherbourgeois aimant prendre un bol d’air dans les parages. On compte donc bon nombre de restaurants ou autres glaciers sur la promenade.

 

 

Face à la ville, à un Kilomètre de la côte, sort des eaux l’île de Tatihou. Cette île est accessible à pied à marée basse ou en bateau amphibie. Le site abrite un fort Vauban dont la tour est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2009. Dans l’ancien lazaret, construit pour endiguer la peste, a été aménagé un musée maritime. L’île abrite également une réserve ornithologique à l’ombre de la tour Vauban.

 

 

Face à l’île, sur la pointe de la Hougue, se dresse également un fort Vauban, lui aussi classé à l’Unesco. Cette tour faisait partie d’un complexe de défense de la baie de saint Vaast, couplée à celle de Tatihou ; cela permettait d’effectuer des tirs croisés contre l’envahisseur British !

On te conseille de flâner un moment, de profiter du bon air marin et de t’ouvrir l’appétit pour ce soir car on te réserve une belle surprise !

 

Le Panoramique à La Pernelle

Voici la fin de la journée qui approche et avec elle la faim causée par une journée de crapahute ! Comme tout voyageur qui se respecte, on aime, nous aussi, bien manger. Et cette fois, on a trouvé une vraie petite perle !

Pour y accéder, il faut prendre un peu de hauteur, direction La Pernelle, sur les hauts de Saint Vaast la Hougue. Suis les panneaux indiquant le restaurant « Le Panoramique ». Arrivé à destination, tu seras d’abord happé par la vue de la terrasse publique, qui s’ouvre sur une partie de ton périple du jour. Et tu sais ce qui est vraiment méga cool ? C’est que cette vue, tu vas en profiter tout au long de ton repas de ce soir !

En effet, la salle du restaurant le Panoramique est totalement vitrée ! La vue est pleine et dégagée, où que tu sois assis dans la salle ! On te conseille quand même d’appeler quelques jours avant pour être certain d’avoir la place de choix près de la fenêtre 😉

 

 

Et on peut te dire que l’enchantement ne fait que commencer !

Tout a été parfait ! Supers Cocktails façon punchs normands, suivis d’une terrine maison offerte à chaque client. Des entrées au top : Ceviche de cabillaud pour Camille, Croustillant de queue de boeuf et andouille de Vire pour PM. Des plats délicieux !!! Cabillaud sauce aux agrumes et condiments pour Camille, Balotines de pintade farcie sauce au cidre et condiment pour PM. Et pour finir, une rose de sorbets et un destructuré au chocolat façon ferrero rocher. Le tout, bien entendu accompagné de vin et une fin de repas avec un petit café avec lequel on t’offre de sublimes macarons et un digestif maison ! Oui oui, ils te l’offrent !

On ne parle même pas du service… discret, élégant et sans fausse note ; ni du sérieux et de la gentillesse du patron des lieux !

Tellement parfait qu’on a pas fait gaffe à la dépense et qu’en fin de repas on s’est dit que pour nous deux on devrait en avoir pour environ 120 euros à la vue de la prestation proposée. Et là, dernière surprise mon copain voyageur … On est sous la barre des 100 euros ! On te promet ;-), ça reste un budget on est d’accord… mais pour vraiment se faire plaisir, tu as maintenant ton adresse !

 

On espère, comme d’habitude, que cet article te sera utile ! Ou que tu as maintenant envie de faire un tour de Cherbourg à Saint Vaast la Hougue par la côte. On se retrouve en tout cas très vite sur facebook et insta.

A partir de maintenant on entre en mode préparation du voyage au Québec!

On revient vite 😉

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. AUMONT dit :

    Merci pour ce beau reportage…C’est exactement ça! Cette côte est une des plus belles de France 🙂

    J'aime

  2. Nelly dit :

    Merci pour ce beau reportage qui parle bine de notre région !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s