Oise: Château de Pierrefonds, joyaux de la forêt de Compiègne.

Salut copain voyageur!

Aujourd’hui nous  t’emmenons à quelques kilomètres de chez nous, aux confins de la forêt de Compiègne. Nous te faisons découvrir un joyaux trop peu connu : le château de Pierrefonds.

Il est des lieux, qui paraissent tout droit sortis de l’imaginaire. Pierrefonds serait le parfait écrin des plus fantastiques romans de capes et d’épées, ou des plus fabuleux contes. La forêt dense, qui garnit les alentours de Compiègne,  t’immerge dans une atmosphère très particulière, fascinante, parfois inquiétante et souvent mystique. Les routes sinueuses qui la traversent, te laissent croire qu’à chaque instant, une harde de cerfs pourrait paraître à tes yeux. Les virages se succèdent depuis que tu es partis de la cité impériale et l’immense domaine boisé semble presque aussi incommensurable que sa beauté. Puis l’horizon s’ouvre, et libère des bois une couronne de pierres posée sur la tête d’une colline. Le château de Pierrefonds t’accueille de toute sa splendeur et de sa démesure. Dressé ici depuis plus de six siècles, il impose sa suprématie au visiteur. A ses pieds, le village s’étale en de jolies ruelles léchées par un ru qui forme un lac dans le centre bourg. Le paysage est charmant, reposant, fascinant. Ne manque pas l’occasion de te poser à la crêperie « Le Triskell »  pour déguster au choix: crêpes, cafés, bières ou glaces. L’accueil de Mélanie est chaleureux, et il en est de même de la part de ses employés. Surtout, pour ne rien gâcher, les crêpes sont excellentes! Metion spéciale à la Michoko 😉 Ce moment de détente précédera ou succédera à la visite.

L’accès au château se fait via une rampe située à son pied. La promenade est à la portée de tous et te plongera directement dans une ambiance médiévale, grâce aux deux catapultes exposées sur le chemin. Arrivés en haut, emprunte le pont levi qui te mènera aux guichets d’entrées. Il faudra t’acquitter d’un  coût de 8€/adulte pour le ticket d’accès mais cela en vaut le coup.

Tu entres maintenant dans la cour d’honneur via la galerie ornée de chimères et de personnages médiévaux. Les hautes tours  t’écrasent de leur masse impressionnante qui contraste avec la finesse des décors qui habillent les façades de la cour où trône la statut en Bronze du Duc d’Orléans, pour qui le château a été construit à partir de 1392. Motifs fleuris et gothiques s’entre-mêlent, rappelant par instant, la flamboyance d’une certaine Notre-Dame résidente de l’île de la cité à Paris. La visite continue d’ailleurs par la découverte de la chapelle aux décors rappelant les motifs classiques des représentations des pèlerins de Saint Jacques de Compostelle. Entre maintenant dans le Donjon et la salle de réception qui connurent une réfection sous Napoléon III. Les murs et le plafond sont peints de couleurs vives et de motifs faisant référence à l’empire (aigle) et à la dynastie des Valois d’Orléans (porc-épic). Le mobilier est l’oeuvre de Viollet-le-Duc qui fût l’architecte du château lors de sa rénovation au 19e siècle.

Passe ensuite dans la chambre de l’empereur richement décorée de motifs bestiaires et floraux. En haut des murs, une frise retrace les étapes majeures de la vie d’un chevalier du 16e siècle, elle se lit en partant de la droite de la cheminée. Cheminée sur laquelle est d’ailleurs inscrite la devise de Pierrefonds: « qui veult peult ».

La visite se poursuit par la découverte de différentes pièces aux décors médiévaux, parmi lesquelles : l’appartement de l’impératrice, le cabinet de l’empereur ou la salle des gardes.

Cette dernière s’ouvre sur la pièce la plus époustouflante du château: la salle des preuses. La salle la plus imposante du monument, est un ancien lieu de justice. Ses dimensions sont impressionnantes:  52 mètres de longueur, 9,5 de large et 12 de hauteur. Illuminée par 22 fenêtres, elle est d’une rare clarté comparé au reste des pièces de l’édifice. Le décor est un chef-d’oeuvre du style second-empire. Deux ensembles de statues se font face, d’un côté l’empereur Charlemagne trône, entouré de princes paladins (Olivier, Roland, l’évêque Turpin et Guillaume d’Orange) et surmonté de deux anges portant le symbole impérial. De l’autre côté, une cheminée monumentale s’orne de neuf statues de femmes, appelées « les preuses », qui donnent le nom à cette salle.  Les visages des « preuses » s’inspirent de ceux de l’impératrice et de ses dames de compagnie. Nous avons de gauche à droite : Thamaris (maréchale Canrobert), Cinopé (princesse Murat), Lampetto (duchesse de Malakoff), Hipolyté (baronne de Pierres), Sémiramis (impératrice Eugénie), Penthésilée (duchesse de Cadore), Teuca (duchesse de Bassano), Déiphyle (Comtesses de la Poeze) et Ménalippe (madame Carette) qui, n’étant pas d’origine noble, est la seule statue à ne pas avoir de couronne. Au centre de la salle, une vitrine expose quelques pièces de la collection d’armures médiévales de Napoléon III. Levez la tête pour admirer la voûte en berceau lambrisée.

La visite se termine par les caves où dorment des dizaines de gisants, donnant à celles-ci de faux airs de basilique St Denis. La mise en scène est géniale, presque inquiétante. On croirait voir passer des fantômes dans la pénombre esthétisée.

A la sortie, admirez la très réaliste maquette géante du château, qui vous offre un point de vue insolite sur l’ensemble architectural.

P1000477

 

Enfin, pour les fans du 7e art, voici la liste de quelques films notoires ayant été tournés dans les murs du château:

-Le Bossu (1959)

-Peau d’âne (1970)

-Papy fait de la résistance (1983)

-Les visiteurs 2 (1998)

-Jeanne d’Arc (1999)

-Le monde de Narnia (2008)

Le décor a également été utilisé dans le cadre des séries télé Versailles et Napoléon. Amusez vous à retrouver dans vos mémoires les images de ces films.

Nous espérons que cet article  t’a donné envie de découvrir Pierrefonds et son château. En attendant, on se retrouve sur nos réseaux sociaux  😉 cliquez ici ou

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s